Rime sur Nintendo Switch

Rime une invitation à l’enchantement !

Salut à tous !

Aujourd’hui, je vous propose un petit test du jeu vidéo Rime sortie sur Nintendo Switch ce 17 novembre.
Suite à mon visionnage de la bande-annonce, il y a plusieurs mois, j’attendais avec impatience la sortie du jeu et j’avais également développé quelques attentes au sujet de celui-ci. Malheureusement, la société Tequila Works, qui a développé le jeu, a pris un peu de retard concernant son portage sur Switch.
Mais il est enfin sortie, l’occasion pour moi de rédiger un petit test et de vérifier si Rime réponds à mes attentes.

 

Rime, un monde envoutant d’émotions

Comme vous l’aurez deviné, je vais ici vous parler du jeu dans son ensemble.

A son lancement, une petite mise en scène vous présente l’équipe qui a développé, édité et commercialisé le jeu : le nom d’un participant au projet apparait écrit sur du sable puis une vague arrive laissant apparaitre un nouveau nom et ainsi de suite. J’ai trouvé cette petite présentation sympathique bien qu’un peu longue, mais elle a le mérite de nous plonger directement dans l’ambiance du jeu.

Au début de votre aventure, vous vous retrouvez seul sur une plage après avoir essuyé une tempête. Votre seule compagnie est le bruit des vagues et des mouettes qui vivent en nombre sur l’île, enfin ce qui semble être une île. Le décor apparait déjà soigné, apaisant et épuré ! Il faut cependant quitter la plage pour découvrir les ruines mystérieuses qui tranchent par leur couleur blanche avec le reste du décor. La couleur blanche met en valeur les ruines et les places ainsi au centre de l’histoire tout en les intégrant parfaitement au paysage de cet univers lyrique et onirique.

La bande-son du jeu est un régal pour les oreilles. La musique est d’une beauté envoutante et apaisante qui participe pleinement à l’émotion et au dépaysement que l’on ressent en jouant (la bande originale est d’ailleurs offerte avec le jeu via un code de téléchargement).

L’univers entier de Rime est un enchantement qui invite au calme et à la réflexion mais qui me semble un brin mélancolique…

Rime un arbre au milieu des ruines
Rime un arbre au milieu des ruines

 

Guidé par un renard

Rime, vous offre un monde libre qui vous pousse à l’exploration. Cet effet de liberté est accentué par la narration muette du jeu. En effet, pas de dialogue dans Rime ! Et pour cause, votre guide est un petit renard magique. Une fois que vous aurez réveillé votre petit compagnon, il vous indiquera le chemin vers les différentes énigmes du jeu en jappant. Il ne vous apportera aucune aide concernant la résolution des énigmes, mais son côté mignon suffit à vous donner envie de le suivre et parfois de vous triturer un peu les méninges pour arriver à le rejoindre.

Rime guidé par un renard
Rime guidé par un renard

 

Rime, une expérience poétique

Le cadre du jeu invite dès le départ à un dépaysement : ruines ancestrales au cœur d’un monde mystérieux et quasi désert (oui il y a un renard et également un homme en manteau rouge qu’on aperçoit, mais qu’on n’arrive pas à atteindre) !
Ce décor pourrait également être parfait pour un jeu d’horreur… heureusement, les graphismes et la bande-son permettent dès le départ de dissiper ce doute (;p).
Plus sérieusement, la bande-son poétique et les décors « artistiques » donnent une sensation de sérénité et de plénitude dès le lancement du jeu.

Les énigmes sont variées et parfaitement intégrées dans l’univers du jeu. Pour les résoudre, il faut manipuler le son, la lumière, la perspective ainsi que le temps. Elles sont nombreuses, bien mises en scène et idéalement intégrées dans le décor. Elles ne sont pas très complexes ce qui permet d’avancer dans l’intrigue en toute légèreté sans être bloqué trop longtemps sur l’une d’elles.

Que ce soit au niveau de l’univers, de la bande-son ou du graphisme, le côté artistique de Rime transparait partout et ne peut laisser le joueur indifférent.
C’est également le cas de l’histoire du jeu, vu qu’il n’y a pas de dialogue. L’histoire prend alors la forme de cinématique de vitraux ou de fresques peintes sur les murs des bâtiments que l’on trouve çà et là durant l’aventure. Il faut alors interpréter ses dessins pour mieux comprendre l’histoire, un peu comme un livre d’enfant.

Rime : le verdict

Comme je vous l’ai dit, j’avais plusieurs attentes au niveau du jeu :

  • une bande-son magnifique
  • un paysage onirique
  • un monde ouvert à l’exploration

Mes attentes sont donc respectées et j’apprécie énormément le jeu ! Je l’ai testé rapidement ; en deux heures ce matin et sans voir le temps passé.
J’ai néanmoins quelques remarques :

  • sur la prise en mains qui n’est pas forcement intuitive ; quelques difficultés rencontrées lors de sauts ou d’interactions avec les éléments du décor.
  • quelques lags et retour de caméra lors de « chargement » de scènes spécifiques.

Rime reste un jeu très sympa, agréable et beau qui invite à la détente. C’est exactement ce à quoi je m’attendais en l’achetant. En revanche, je le déconseille aux joueurs fans de jeux d’énigmes qui seraient déçus par leurs facilités et risqueraient de s’ennuyer.
En bref, pour apprécier Rime, il faut avoir envie de se laisser transporter dans l’univers artistique et onirique créer par l’équipe de Tequila Works.
Un conseil pour l’apprécier davantage : installez-vous dans votre canapé, détendez-vous et mettez le son du jeu assez fort pour en apprécier la musique et le côté artistique.

L’univers et la musique de Rime me rappelle l’univers de « Light of Child » sur Wii U que j’avais vraiment adoré. Je ressens malgré moi un peu mélancolique que je joue mais je pense que Rime est un titre à posséder si vous avez la Switch.

 

Note 7/10 :

  • Intérêt global :  7/10
  • Graphisme : 7/10
  • Bande-son : 10/10
  • Game-play : 5/10
  • Difficulté : 5/10

 

Laisser moi un commentaire ;)